La bataille du lait cru

Publié le par gunnar

Le 18 septembre 2008, un décret paru au Journal officiel relatif à l'appellation d'origine contrôlée (AOC) "camembert de Normandie" prévoyait l'obligation d'utiliser le lait cru, ni thermisé, ni microfiltré. Une défaite pour l'industriel Lactalis qui avait imaginé une nouvelle technique de production pour tordre le cou à la listeria. Selon Lactalis, le fromage au lait cru serait même devenu un danger pour la santé publique. Le consommateur n'a pas suivi ce choix industriel : il a boudé ce camembert au lait réchauffé mis en service début 2007.

En 1988, le fondateur de Lactalis avait engagé un énorme pari ; mouler 80 000 camemberts par jour dans son usine phare de Normandie non plus à la main mais à l'aide d'un robot. Les contraintes du lait cru reconnu difficile à travailler auront eu raison de cette aventure industrielle et cette fameuse usine va être prochainement et simplement fermée. Le porte parole de Lactalis pouvait stigmatiser à lépoque la forte hausse du prix du lait pour argumenter cet échec industriel, le camembert au lait cru a encore de beaux jours devant lui, avec des méthodes de production traditionnelles. Serait-ce un avant goût de ce que devrait être une politique agricole : des produits régionaux adaptés aux marchés locaux?

Publié dans agriculture

Commenter cet article

la sardine à l'huile 12/08/2010 14:44



a défaut de lait réchauffé, ils finiront bien par nous faire avaler des couleuvres...