Landis du jour

Publié le par gunnar

En attendant le résultat de la contre expertise du fameux échantillon B, le cycliste américain Floyd Landis, tout frais vainqueur du Tour de France 2006 cumule les explications de texte sur son taux anormal de testostéronne. D'abord attribué à des médicaments pour soulager la douleur de sa hanche gauche, puis à l'administration d'autres médicaments pris depuis deux ans pour des problème de tyroïde, enfin justifié par la consommation de wisky le soir de sa chevauchée fantastique vers Morzine, boisson qui favoriserait le developpement de testostéronne. On comprend mieux la déclaration de l'Américain dans le Journal du dimanche du 23 juillet : "Dans notre sport, il est clair que nous faisons plus que n'importe quel autre sport pour lutter contre le dopage."

Publié dans sports

Commenter cet article