Button s'offre sa 1ère victoire à Budapest

Publié le par gunnar

Le Britannique Jenson Button a remporté dimanche 6 août 2006 sa première victoire en Formule 1 sur le circuit de Budapest (Hongrie). L'éternel espoir que tout un pays attendait a enfin vaincu le signe indien lors de sa 113ème participation en Grand Prix.
 
La course a été marquée par de nombreux rebondissements transformant le Grand Prix hongrois, traditionnellement ennuyeux de part son tracé empêchant tout dépassement et la chaleur qui y règne, en un scénario suspens. Comme s'il était écrit que rien ne se passerait normalement, avant le départ de la course, Michaël Schumacher  (Ferrari) et Fernando Alonso (Renault) sont pénalisés de deux secondes pour manoeuvre dangereuse lors des essais et Jenson Button perd dix places sur la grille pour un changement de moteur. L'Allemand s'élance du 11ème rang, l'Espagnol du 15ème. Deuxième coup de théâtre, la pluie s'abat sur le tracé magyar toute la matinée et le départ est donné pour la première fois de la saison dans des conditions extrêmes obligeant les pilotes à choisir des pneumatiques pour la pluie. Des montures, qui n'ont pas été testées en condition de course depuis plusieurs moi, provoquent un véritable casse tête chez les ingénieurs. Alors que tout le monde pensait que le Finlandais Kimi Räikkönen garderait l'avantage de sa pole position dans ces conditions humides, Schumacher et Alonso font un festival dans le premier tour et se retrouvent respectivement 4ème et 6ème lors du premier passage. Le Champion du monde en titre va surclasser ses rivaux et se retrouve, aidé par une bonne stratégie et des pneumatiques Michelin plus performants que les Brigestone, au commandement du Grand Prix. Kimi Räikkönen percute un attardé (la Toro Rosso de Liuzzi) et abandonne comme Giancarlo Fisichella, parti seul à la faute. Fernando Alonso abandonnera à son tour sur problème mécanique, comme Michaël Schumacher qui terminera cependant la course 9ème. Jenson Button (Honda), parti de la 14ème position, triomphe donc, grâce à une course propre. Il devance Pedro de La Rosa (Mac Laren) qui aura mis plus de trois tours à doubler la Ferrari de Schumacher en tournant pourtant plus de trois secondes plus vite que l'Allemand. La dernière marche du podium est occupée par Nick Heidfeld (BMW Sauber) qui marque le premier podium de BMW comme constructeur. Autre fait marquant, il faut remonter à 1967 pour entendre l'hymne japonnais célébrant le constructeur vainqueur d'un Grand Prix. Car si Honda a remporté 69 victoires comme motoriste avec Williams, Lotus et Mac Laren, il s'agissait à Budapest de son troisième succès comme constructeur dans l'histoire de la Formule 1.
Suivent derrière les trois pilotes du podium, Rubens Barrichello (Honda), David Coulthard (Red Bull), Ralf Schumacher (Toyota), Robert Kubica (BMW Sauber), et Felipe Massa (Ferrari). Dernière surprise de ce Grand Prix, les commissaires ont déclassé après l'arrivée le polonnais Robert Kubica, dont c'était la première course en Formule 1 puisqu'il assurait l'intérim de Jacques Villeneuve, pour une non conformité sur sa voiture. Felipe Massa prenait donc la 7ème place et Michael Schumacher héritait du point de la 8ème place. Cela permet à Ferrari de reprendre trois points à Renault qui conserve la tête du championnat des constructeurs avec sept points d'avance. L'Allemand n'est plus qu'à dix points d'Alonso à cinq courses de la fin du Championnat. Budapest a fêté un podium inhabituel, avec un homme heureux et deux champions déçus. Vivement d'autres courses sous la pluie.

Photo : Sport1.de

Publié dans formule 1

Commenter cet article