Mondial 2006 : l'autre victoire de la connerie

Publié le par gunnar

L'ex ministre de Berlusconi, Roberto Calderoli, a qualifié à sa manière la victoire de l'Italie lors de la finale de la coupe du monde 2006 : "La victoire de Berlin est une victoite de notre identite, d'une équipe qui a aligné des Lombards, des Napolitains, des Vénitiens, des Calabrais et qui a gagné contre une équipe qui a sacrifié sa propre identité en alignant des noirs, des islamistes et des communistes pour obtenir des résultats." Comme quoi on peut gagner et rester con.

Publié dans sports

Commenter cet article